Christophe Poiget
violon

Christophe Poiget commence ses études de violon au Conservatoire National de Région d’Orléans où il obtient à treize ans le Premier Prix à l’unanimité avec les félicitations du Jury. Il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Pierre Doukan, où il suit les cours de musique de chambre de Nelly Pasquier et les classes d’écriture de Bernard de Crépy et Jeanine Rueff.

Il se perfectionne auprès de Jean-Pierre Wallez, Dominique Hoppenot, Boris Gutnikov et reçoit les conseils d’Henryk Szeryng, Nathan Milstein et Yehudi Menuhin. Il obtient le Prix spécial du jury au Concours International Abbado ainsi qu’au Concours de Sion et le Prix de la musique française au Concours International Yehudi Menuhin.

Lauréat de la Fondation Menuhin en 1986, sa carrière de soliste l’amène à jouer dans de nombreux pays étrangers (Japon, USA, Russie, Finlande, Amérique du Sud, Corée, Jordanie…) et à participer à diverses émissions de radio et de télévision (Musiques au cœur, Désaccord parfait, Alla breve…). Il joue en soliste avec des chefs comme Armin Jordan, Hikotatro Yasaki, Pascal Rophé et fait partie de l’ensemble Ader, avec lequel il a gravé plusieurs disques chaleureusement salués par la critique. Violon solo et directeur musical de l’Ensemble instrumental “La Follia” depuis 1995, ses partenaires de musique de chambre sont entre autres Marie Paule Siruguet, Pascal Devoyon, Michael Rudy, Michel Michalakakos, Henri Demarquette…

Désireux de ne pas s’enfermer dans un style musical, Christophe Poiget cultive des goûts musicaux non restrictifs, jouant avec un égal bonheur le style baroque sur instrument ancien, le grand répertoire romantique et la musique d’aujourd’hui dont il est un interprète fervent. Il collabore avec l’Ensemble Intercontemporain et s’est produit lors de plusieurs éditions du festival « Présences » de Radio-France. Il est également dédicataire de plusieurs concertos, ou de pièces plus intimes, comme le Trio de Philippe Hersant ou Cracks and Corrosions pour quatuor et bande magnétique d’Ø. Sandred de l’IRCAM, créée dans le cadre des « Midis du Châtelet » à Paris.

Pédagogue réputé et recherché, il est professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon et au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt.