Sophie Angebault
soprano

Après avoir étudié le piano et la musique de chambre à Paris, Sophie Angebault intègre en Septembre 2001 la Guildhall School of Music and Drama dans la classe de Rudolf Piernay. En Septembre 2005, elle intègre l’Opéra Course de la Guildhall, jusqu’en 2007.
A la scène, on a pu la voir interpréter la Gräfin Madeleine dans Capriccio, Strauss, La Comtesse Almaviva dans Les Noces de Figaro, Mozart, Donna Elvira dans Don Giovanni, Mozart, Lucia dans A Long Christmas Dinner, Hindemith, Nella dans Gianni Schicchi, Puccini, Alice dans Falstaff , Verdi, Die Aufseherin dans Elektra, Strauss, Aloès dans L’Etoile de Chabrier, Susanne dans Le Secret de Susanne,Wolf-Ferrari, Didon, Belinda, Second Woman et Second Witch dans Didon et Enée, Purcell et Mercédès dans Carmen, Bizet. Elle a aussi interprété des scènes de Cosi Fan tutte, Mozart (Fiordiligi), de Simone Boccanegra, Verdi (Amélia), de La Forza del Destino, Verdi (Leonora) et Eugene Oneguine, Tchaikovsky (Tatianna) pour la GSMD.

Son répertoire s'étend aussi aux oratorios: Petite Messe Solennelle et Stabat Mater de Rossini, Gloria de Vivaldi, Un Requiem allemand de Brahms, Harmoniemesse et Theresienmesse de Haydn, la Messe brève K.V. 194 de Mozart et The Spirit of England d’Elgar.
Sophie donne également de nombreux récitals en France, comme les Nuits d’été de Berlioz, en Angleterre mais aussi en Suisse, en Belgique et aux Etats-Unis, notamment au festival de Ravinia, Chicago. Elle a participé à des master classes avec N. Miricioiu, G. Johnson, M. Martineau, U. Eisenloch, L. Sarti, Martin Katz, Brian Zeger, Margo Garett, Pierre Vallet, Sarah Walker et Jeanine Reiss.

Sophie a été demi-finaliste de la compétition Kathleen Ferrier en Avril 2006 Elle a remporté le premier prix de la compétition Thelma King à Bath en Mars 2005, le Crompton Lied Award en Juin 2005, le concours Révélations Muses 2004 à Nice en Juin 2004 et fut également lauréate de la bourse de la Fondation Singer-Polignac en Mars 2004. En Angleterre, elle est soutenue depuis 2003 par Mrs Patricia Spackman mais également depuis 2005 par the Sir Richard Stapley Educational Trust et par Mr Charles Pitt.