Collegium Musicum de Mulhouse

Dans la lignée des chœurs et confréries du XVème siècle, "Collegium Musicum" est le nom donné à des ensembles de musiciens - étudiants d'Universités ou de Conservatoires. Leur épanouissement au cours des XVII-XVIIIème siècles, en particulier dans quelques villes allemandes, et plus généralement dans les pays anglo-saxons, se perpétue de nos jours dans des Orchestres ou Ensembles Musicaux, le plus souvent composés de musiciens non professionnels.

C'est dans cet esprit que Paul Husser, président d'honneur, a fondé en 1957 à Mulhouse LE COLLEGIUM MUSICUM qu'il a présidé de 1964 à mars 2004, et dirigé pendant 20 ans. Son actuelle présidente est Damaris STUSSI, 1er violon-solo de l'orchestre, et la direction musicale est assurée depuis 1998 par Jan Sosinski.

L'orchestre a vécu cinquante années de concerts, tant à Mulhouse que dans la région du Rhin supérieur et en Suisse. Aujourd'hui, LE COLLEGIUM MUSICUM DE MULHOUSE réunit régulièrement une trentaine d'instruments à cordes, auxquels s'ajoutent selon les œuvres travaillées jusqu'à une quinzaine d'instruments à vent.

Il accueille en son sein des élèves musiciens pour leur perfectionnement dans la pratique de la musique d’ensemble, et organise également des sessions de travail collectif. Depuis 1999, son activité s’est diversifiée par des concerts d’ensembles réduits qui ont déjà monté plusieurs programmes.

Le répertoire initial du COLLEGIUM MUSICUM DE MULHOUSE, essentiellement consacré à l’époque baroque et classique, s’est progressivement élargi à des œuvres plus importantes, avec la participation de solistes réputés et de choeurs (Euterpe, Envol de Mulhouse, Orphée de Belfort, et la Mendelssohn Kantorei de Dornach). Parmi les dernières programmations, nous pouvons citer le Requiem de Mozart, le Messie de Haendel version Mozart, le Magnificat de J.S.Bach, le Stabat Mater de Dvorak, les concertos pour violon de Beethoven, Mendelssohn, Tchaïkovski, les concertos pour piano de Schumann, Beethoven (n°4), Mozart (n°21), et de grandes symphonies de Schubert (n°3, 5, 8) et Mendelssohn (n°5).